Lorsque l'anneau est véritablement déchiré ou qu'il y a peu de chances d'amélioration avec une nucléolyse percutanée, le chirurgien proposera une MED.

Cette technique implique une hospitalisation de 24 heures (donc une nuit à l'hôpital) sauf en cas d'intervention sous anesthésie locale.

Il s'agit donc ici d'une véritable opération avec une incision de 16 mm au niveau du dos. On introduit ensuite un endoscope sur lequel peut se placer une caméra. Le neurochirurgien suit l'intervention sur un moniteur. En une trentaine de minutes environ, il peut atteindre le nerf comprimé et le libérer en supprimant la hernie.

Disectomie micro-endoscopique ou MED

Le dessin illustre la vertèbre, l'anneau fibreux déchiré, au travers duquel le noyau fait une hernie et ensuite la technique de MED avec l'endoscope auquel est raccordée une caméra et via lequel le chirurgien peut éliminer la hernie.

L'inconvénient de cette technique est le fait qu'il s'agit d'une véritable intervention. L'avantage est que l'hospitalisation est de très courte durée et que les résultats sont très positifs (95 % des patients sont satisfaits après un an).