Un des trois neurochirurgiens vous a déjà vu en consultation et l'indication opératoire a été posée. La plupart du temps, on essaie d'esquisser un tableau le plus clair possible de ce qui se passera précisément au cours de l'intervention elle-même. L'intervention que vous allez subir s'appelle :

  • discectomie cervicale
  • arthrodèse cervicale (décompression antérieure et fusion ou ADF)
  • prothèse cervicale
  • laminectomie cervicale
  • discectomie lombaire
  • discectomie micro-endoscopique (MED)
  • nucléoplastie
  • prothèse du noyau pulpeux (PDN)
  • prothèse discale totale
  • laminectomie lombaire
  • arthrodèse lombaire (fusion intervertébrale lombaire postérieure ou PLIF)
  • opération cérébrale
  • neurochirurgie fonctionnelle

Si tout ceci ne vous semble pas totalement clair, demandez davantage d'explications.

Le chirurgien vous a demandé quel type de chambre vous préférez. Ceci n'a rien à voir avec la qualité des soins, mais avec vos préférences en matière d'intimité. Le choix de la chambre (seule ou commune) a des conséquences financières ; vous pourrez demander des détails à votre chirurgien au sujet de ses honoraires et l'administration de l'hôpital vous expliquera les coûts d'hospitalisation.

Au cours de la consultation, passez en revue les médicaments que vous prenez à la maison. En effet, les anticoagulants doivent être arrêtés au moins 10 jours avant l'intervention !

Que devez-vous emporter ?

Pour le chirurgien et l'anesthésiste :

  1. Vos radiographies les plus récentes relatives à l'intervention. Sans ces éléments, l'intervention ne peut avoir lieu.
  2. Les examens préopératoires. Le plus souvent, votre chirurgien vous demandera de pratiquer ces examens via votre généraliste avant l'hospitalisation. Il s'agit d'une prise de sang générale (incluant la coagulation) et d'un électrocardiogramme. Ces deux examens sont toujours nécessaires. Ils peuvent également être réalisés à l'hôpital au service 'pré-op' les jours ouvrables, de 08h30 à 12h00 et de 13h00 -19h. Un troisième examen est une radiographie des poumons. Cet examen n'est pas toujours nécessaire. Votre médecin ou l'anesthésiste détermine quand il doit être pratiqué. Cet examen ne peut être réalisé par votre généraliste. La plupart du temps, il est dès lors pratiqué le jour de l'intervention.
  3. Votre carte de groupe sanguin
  4. Apportez toujours les médicaments que vous prenez à domicile, ce qui prévient les erreurs.
  5. Si vous avez des bas (de soutien) anti-phlébites à la maison, apportez-les.
  6. Apportez la liste pré-op qui vous aura été envoyée et que vous aurez complétée.

Pour l'administration

  1. Votre carte d'identité + votre carte SIS
  2. Votre carnet de mutuelle
  3. Votre adresse et votre numéro de téléphone et celui d'une personne de contact
  4. Formulaires pour votre assurance hospitalisation, si vous en avez une

OAu moment de « l'inscription » à l'hôpital, on vous demandera de payer déjà une partie du montant dû, le jour de votre sortie. On pourra vous calculer une estimation de ce montant. Ce montant est notamment déterminé par le nombre de nuits passées et le type de chambre ainsi que par les coûts de téléphone et éventuellement les médicaments.

La plupart des assurances hospitalisation vous remboursent la différence entre la facture réelle et le montant que vous rembourse votre mutuelle.

Pour vous-même

  1. Nécessaire de toilette, comme : gants de toilette, essuies, mouchoirs, savon, peigne ou brosse, nécessaire de rasage, brosse à dents, dentifrice, etc.
  2. Vêtements : sous-vêtements, pyjama ou chemise de nuit, robe de chambre, de bonnes pantoufles

LAISSEZ TOUS LES OBJETS DE VALEUR ET VOTRE ARGENT CHEZ VOUS

Si vous emportez néanmoins un objet de valeur ou de l'argent, il est préférable de le conserver dans le coffre-fort général au service des admissions. Ne le prenez certainement pas dans votre chambre.

Apportez le moins d'argent possible à l'hôpital. Ce n'est que le dernier jour qu'on vous demandera de payer une partie de la facture (voir ci-dessus).

Ne venez pas en voiture vous-même (voir rubrique « parking » sur notre site web). Il est probable que vous ne puissiez pas conduire vous-même les premiers jours après la sortie de l'hôpital, et un stationnement de plusieurs jours au parking de l'hôpital s'avère rapidement coûteux (un abonnement pour 7 jours coûte 12,70 €).