Il convient d'établir une nette distinction entre différentes formes de maux de tête (céphalées).

Céphalée

En cas de céphalée et d'algie faciale, un examen approfondi doit être réalisé éventuellement par un médecin généraliste, un neurologue, un ORL, un ophtalmologue, un dentiste, un chirurgien maxillaire, un anesthésiste, un psychologue et un psychiatre. Le traitement appliqué par l'équipe de la douleur dans une polyclinique de la douleur en cas de céphalée/algie faciale est en grande partie uniquement axé sur la douleur et moins sur la cause directe. Dès lors, il faut réaliser un examen pour poser un diagnostic ou l'exclure. Il est déconseillé de traiter les patients souffrant de céphalée primaire pour les symptômes douloureux. Le médecin qui travaille à la clinique de la douleur doit dès lors adresser les patients atteints de céphalée qui ont été insuffisamment examinés, en vue d'une évaluation et d'un diagnostic. Outre la prescription de paracétamol et/ou d'AINS, la carbamazépine, un antiépileptique, occupe une place particulière dans le traitement de la douleur au niveau de la tête et du visage.

Céphalée vasculaire

La céphalée vasculaire (en anglais « cluster headache ») est ressentie d'un seul côté de la tête, habituellement dans et autour de l'oeil , mais la douleur peut irradier vers le front, la face latérale du crâne, le visage, l'oreille ou le cou. La douleur est térébrante (perçante) à lancinante et le patient la déclare comme sévère. En cas de céphalée vasculaire, on peut observer un écoulement de larmes, un rougissement du blanc de l'oeil, un gonflement de la muqueuse nasale, une rhinorrhée (nez qui coule), la formation de sueur au niveau du front, une pupille étroite ou une paupière pendante. La thérapie peut consister en un traitement par carbamazépine (Tegretol), ergotamine, sumatriptan (Imigran), corticostéroïdes, méthysergide (Deseril), inhibiteurs calciques (par exemple, Adalat ou Isoptine), carbonate de lithium, TENS, oxygénothérapie et éventuellement bloc nerveux. On a obtenu de bons résultats avec ce que l'on appelle bloc du ganglion sphéno-palatin. Pour réaliser ce bloc, on introduit à partir de la face latérale de la joue une électrode vers ce ganglion nerveux, après quoi l'électrode est brièvement réchauffée à l'aide d'un courant de radiofréquence.

Images de Céphalée vasculaire

De typische klachten bij cluster hoofdpijn zijn, éénzijdige hevige hoofdpijn, meestal rond het oog en dit samen met neusloop aan die kant en zelfs een dichtvallend ooglid. De verdeling van typische cluster hoofdpijn, met de meeste pijn in en rond het oog. Op deze magnetische beeldvorming van de hersenen zien we de zones die actief zijn bij cluster hoofdpijn. Een nieuwe behandelings-techniek bestaat erin deze hersenzones via een elektrode te stimuleren om de pijn te doen verdwijnen.